6 bonnes pratiques pour une meilleure sécurité informatique en entreprise

La sécurité informatique est aujourd’hui un enjeu majeur pour toutes les entreprises. Mais c’est particulièrement le cas pour les PME qui sont généralement plus vénérables que les grands groupes. Ces petites sociétés sont donc particulièrement exposées aux risques de cyberattaques qui, sans la mise en place de bonnes pratiques informatiques, peuvent mettre en péril l’ensemble de leur activité.

En effet, la sécurité est particulièrement complexe pour un non-initié. Néanmoins, si vous souhaitez optimiser la sécurité de votre système d’information, suivez les quelques recommandations ci-dessous. Il ne s’agit pas d’une méthode miracle, mais de 6 bonnes pratiques informatiques qui réduiront les risques d’incident.

1. L’audit de sécurité de votre SI, la base d’une bonne pratique informatique

Tout d’abord, pour améliorer la sécurité informatique de votre entreprise, autant connaître les forces et les faiblesses de votre SI. Prenez donc le temps d’analyser minutieusement l’ensemble de vos outils, tant du côté hardware (vos équipements) que du software (vos logiciels). Cette phase d’audit vous permettra de déterminer les éventuelles vulnérabilités, d’appliquer les mesures correctives nécessaires et d’adopter les bonnes pratiques informatiques. Car, en mettant les choses à plat, cette analyse peut également détecter d’éventuelles redondances qui peuvent nuire aux performances de votre système d’information.

Bien sûr, il n’est pas évident de réaliser soi-même cet audit, si on ne dispose pas de compétences en sécurité informatique. Dans ce cas, vous aurez sans doute à vous adjoindre les services d’un expert en la matière.

Chez ITAK IT, nous avons conscience du caractère crucial de cette étape et de la mise en place des bonnes pratiques informatiques. Nous vous offrons donc un audit complet de votre parc informatique dans le cadre de notre offre d’infogérance.

2. La mise à jour de vos logiciels, autre élément clé des bonnes pratiques

Cela peut vous sembler trivial, mais de nombreuses PME ont tendance à négliger cette bonne pratique informatique. Pourtant, vos logiciels doivent représenter la priorité en matière de sécurité informatique de votre entreprise. Et pour vous assurer qu’ils disposent d’une protection optimale, il est indispensable de réaliser les mises à jour proposées par les développeurs. Car, celles-ci ne servent uniquement à offrir de nouvelles fonctionnalités. En général, elles incluent également des correctifs de sécurité, permettant de résoudre des bugs préalablement identifiés, un atout fort d’une bonne pratique informatique.

Cependant, vous constaterez peut-être que certains logiciels ne proposent plus de mises à jour. Dans ce cas, ne pensez pas qu’ils sont définitivement à l’abri, bien au contraire. Cela signifie généralement qu’ils sont obsolètes et que leur éditeur n’assure plus leur suivi. Ce qui laisse ainsi la porte ouverte à l’exploitation de nouvelles failles par des hackers ! Et cela ne concerne pas que des applications marginales. Par exemple, le système d’exploitation Windows XP n’est plus entretenu par Microsoft depuis 2014. Pourtant, on continue de le rencontrer sur de nombreuses machines professionnelles…

3. La protection de vos données informatiques, une obligation légale

Pour assurer la sécurité de votre système d’information, vos données doivent faire l’objet d’une attention toute particulière. Premièrement, parce qu’elles sont indispensables à votre activité. Mais aussi parce que vous êtes responsable juridiquement de la protection des informations concernant vos clients, vos partenaires, vos collaborateurs, etc.

Il est par conséquent crucial d’assurer la sécurité de vos données informatiques. Cette bonne pratique informatique passe notamment par un choix judicieux de leur hébergement. Pour cela, le cloud semble particulièrement adapté aux PME. Mais il s’agit également de gérer intelligemment les droits d’accès de vos collaborateurs et de prévoir une sauvegarde régulière de vos données.

4. La sécurisation de vos outils de messagerie et de navigation

La sécurité de votre SI passera également par celle de vos mails et de vos navigateurs. Car ces deux outils, utilisés quotidiennement, constituent également les points d’entrée les plus souvent exploités par les cybercriminels.

En premier lieu, les outils de messagerie électronique doivent d’une part être capables d’assurer la confidentialité des échanges, et d’autre part de lutter contre de potentielles menaces entrantes. Il convient ainsi de les protéger à l’aide de solutions antivirus et antispam adéquates. Cela vous prémunira contre les messages non sollicités et les pièces jointes potentiellement dangereuses.

Autre bonne pratique informatique : l’installation d’un antivirus qui pourra également contribuer à la sécurisation de vos navigateurs web. Mais cela peut s’avérer insuffisant dans certains cas. Pour optimiser la protection de votre système d’information, vous aurez également intérêt à contrôler l’accès à Internet dans votre entreprise. Il ne s’agit pas de procéder à une censure aveugle, mais d’empêcher l’accès à certains sites considérés comme dangereux ou inappropriés. Vous avez également la possibilité de limiter certains usages, comme le téléchargement ou le streaming.

5. La sensibilisation de vos collaborateurs à la sécurité informatique en entreprise

S’il est incontournable de protéger vos outils, la sécurité de votre SI reposera, malgré tout, principalement sur vos équipes. En effet, vous aurez beau avoir recours aux meilleures solutions du marché, elles s’avéreront inutiles si vos collaborateurs n’adoptent pas de bonnes pratiques informatiques ni n’appliquent pas les règles élémentaires de prudence.

N’hésitez donc pas à les sensibiliser aux principes de base de la sécurité informatique en entreprise. Vous pourrez, par exemple, les avertir des dangers liés à l’ouverture de pièces jointes dans des messages suspects ou au téléchargement de logiciels piratés. Vos employés sont souvent en première ligne face aux menaces de cyberattaques. Les impliquer dans votre démarche de sécurité reste donc le meilleur moyen pour vous mettre à l’abri.

6. Le soutien d’un expert de la sécurité informatique

Enfin, ne restez pas seul(e) dans votre quête de protection de vos collaborateurs et de vos outils. Mettre en place une stratégie de sécurité informatique parfaitement appropriée et de bonnes pratiques informatiques requiert en effet une expertise pointue dans ce domaine. N’hésitez donc pas à vous faire accompagner par des spécialistes de la question. Votre partenaire sera alors capable de mettre en place un service de monitoring de votre système d’information, afin de prévenir l’apparition de problèmes. Et en cas d’incident, il pourra intervenir rapidement pour vous aider.

En tant que spécialistes de l’infogérance pour les PME, les équipes d’ITAK IT peuvent mettre toute leur expertise des bonnes pratiques informatiques au service de votre entreprise. Pour vous permettre de consacrer votre temps à votre activité, et non à la sécurité de votre système d’information.

 

Noter cet article