Appelez-nous

01 84 23 30 10

Contactez-nouscontact@itak-it.com
Adresse

51 rue Hoche, 94200 Ivry-sur-Seine

Fin du RTC : ce qu’il faut savoir

Posté par itakit Aucun commentaire sur Fin du RTC : ce qu’il faut savoir Actualités, Communication unifiée

Fin du RTC en France : quels changements pour la téléphonie fixe ?

En cette fin d’année 2018, Orange a décidé de mettre fin à la téléphonie fixe traditionnelle en France, en arrêtant de commercialiser son offre RTC.
Quel impact cela va-t-il avoir sur vos communications ? Allez-vous devoir utiliser de nouveaux équipements et payer plus cher ?
Explications, et hommage à une technologie vieille de plus d’un siècle.

Le RTC, c’est quoi ?

Le réseau téléphonique commuté (RTC) a été créé à la fin du XIXe siècle par Alexander Graham Bell, l’inventeur du téléphone. Car son innovation ne résidait pas vraiment dans un appareil muni d’un combiné, mais bien dans la technologie utilisée pour faire transiter les appels. Bell a ainsi conçu un réseau capable d’interconnecter les différents dispositifs entre eux. Le RTC sera alors largement déployé, dans de nombreux pays, dont la France.

Dès le début du XXe siècle, les foyers et entreprises français sont progressivement équipés d’une prise en forme de « ꓕ ». La même que celle que vous possédez certainement encore chez vous. C’est ce système qui permettait de raccorder les téléphones fixes aux fameux centraux téléphoniques, qui employaient des dizaines de « demoiselles du téléphone ». Ces dernières étaient chargées de mettre en relation les abonnés, en actionnant leur standard. Ce procédé, qui a duré jusqu’aux années 1970 en France, a ensuite été remplacé par des commutateurs téléphoniques, regroupés au sein des centraux. Ces dispositifs assuraient alors la réservation d’un canal de communication entre les abonnés, durant toute la durée de leur conversation.

La téléphonie étant à l’époque un service fourni par l’État, le RTC était installé, entretenu et commercialisé par les Postes, Télégraphes et Téléphones (PTT), puis par France Télécom, avant d’échoir à Orange. Aujourd’hui encore, des millions de téléphones sont reliés au réseau via cette technologie.

Pourquoi Orange met fin au RTC ?

Premièrement parce que s’il reste des millions d’abonnés concernés par le RTC, leur nombre ne cesse de baisser. D’après Orange, il resterait tout de même 8 millions de téléphones fixes raccordés au réseau par ce moyen, sur 20 millions d’utilisateurs en tout. Mais le RTC perdrait chaque année 10 % de ses adeptes, à cause principalement des box Internet qui propose une téléphonie fixe qui s’affranchit de cette contrainte.

Mais surtout, l’opérateur éprouve de plus en plus de difficultés à entretenir le réseau téléphonique commuté. On l’a vu, les commutateurs sont arrivés en France dans les années 70, soit il y a près de 50 ans. Leur technologie est ainsi devenue obsolète, et il est de plus en plus compliqué de leur trouver des pièces de rechange en cas de panne.

Dois-je donc changer mes prises et mes équipements téléphoniques ?

La fin du RTC marque effectivement un tournant dans la téléphonie fixe en France, mais Orange s’est engagée à réaliser une transition sans surcoût pour les consommateurs.

Tout d’abord, la fameuse prise en « ꓕ » ne subira, elle, aucun changement. En effet, le réseau cuivre auquel elle est reliée est toujours utile pour d’autres services, tels que l’accès à Internet en ADSL. La box de votre fournisseur d’accès est d’ailleurs certainement reliée à cette prise, sauf si vous bénéficiez de la fibre optique.

En revanche, votre installation téléphonique devra désormais passer du RTC au réseau numérique, pour la technologie dite de « voix sur IP ». Celle-ci présente l’avantage d’être plus moderne, mais également plus performante que son aînée. Si vous disposez déjà d’une box Internet, vous fournissant également la téléphonie, vous n’aurez rien à changer, puisque vous ne dépendez déjà plus du RTC.

Au contraire, si votre appareil est relié directement à une prise téléphonique, vous aurez besoin d’un adaptateur. Pas de panique toutefois : celui-ci vous sera fourni par Orange. Sobrement appelé « Boîtier fixe », il ressemble à une petite box Internet et sera envoyé gratuitement aux utilisateurs souhaitant bénéficier de la téléphonie fixe sans abonnement Internet. Il suffira alors de brancher directement votre combiné au boîtier, et ce dernier à la prise murale, pour continuer à bénéficier du service de communication. Cela signifie donc également que vous n’avez nullement besoin de changer votre téléphone actuel, ni votre abonnement.

Quand dira-t-on officiellement au revoir au RTC ?

En réalité, il reste quelques années avant que le RTC ne s’éteigne définitivement. Après une première série de tests de désactivation effectués en Bretagne, Orange a en effet donné le coup d’envoi d’une progressive mise en retrait. Elle a débuté avec la fin de sa commercialisation dans sept départements : la Charente-Maritime, la Haute-Garonne, la Haute-Loire, le Morbihan, le Nord, la Seine-et-Marne et la Vendée. Cela signifie que, dans ces zones, puis progressivement dans le reste de la France, l’ouverture d’une nouvelle ligne signifiera un raccordement au réseau numérique.

Mais si vous disposez déjà d’un téléphone raccordé au RTC, la ligne ne sera pas coupée. Elle continuera à fonctionner normalement, et ce, jusqu’à l’arrêt définitif du réseau dans votre région. Et cette désactivation n’est pas prévue avant 2023. A cette date, Orange amorcera la mise en retrait totale de la technologie, petit à petit, par groupes de communes. De plus, lorsque votre tour sera venu, l’opérateur vous fournira gratuitement le « Boîtier fixe », pour vous raccorder au nouveau réseau.

D’ici là, vous pouvez anticiper ce changement et basculer dès à présent sur le réseau de téléphonie IP, pour bénéficier d’un service plus performant. Pour votre entreprise, ITAK IT vous propose une solution de plateforme téléphonique améliorée, vous permettant notamment de réduire votre facture et d’unifier vos communications.

Fin du RTC : ce qu’il faut savoir
4.8 (96.67%) 6 vote[s]

Laissez vos commentaires