Appelez-nous

01 84 23 30 10

Contactez-nouscontact@itak-it.com
Adresse

51 rue Hoche, 94200 Ivry-sur-Seine

Hébergement cloud région parisienne

L’hébergement cloud est le terme le plus connu chez tous les propriétaires de sites web dans le monde et dans la région parisienne en particulier. Un site web est un ensemble de pages liées entre elles et mises en ligne à partir d’une adresse web. Le mot hébergement, en français, signifie l’action de loger chez soi. Le cloud, lui, est un mot tiré de l’anglais et signifiant « nuage ». Il est issu de l’expression anglaise « cloud cumputing ». Il renvoie à l’informatique en nuage. L’hébergement cloud veut donc dire le logement dans un nuage informatique. Ce nuage est composé de « logeurs », appelés hébergeurs en informatique, et des « logés », notamment les sites web. Comment ces sites sont-ils hébergés à Paris ? Découvrons la réponse dans les lignes qui suivent !

 

L’hébergement en cloud privé et l’hébergement en cloud public

D’une part, héberger un site web en cloud privé, c’est louer un centre de données pour son entreprise. Autrement dit, une fois que l’hébergeur accepte de loger un site, celui-ci en obtient l’exclusivité. Les serveurs et les réseaux utilisés deviennent la propriété de l’opérateur qui a payé pour l’hébergement. Il acquiert ainsi le contrôle total sur le stockage et la gestion des informations. Les avantages de ce modèle sont la sécurité et la fiabilité. Étant donné que seul un utilisateur y a accès, les risques sécuritaires sont réduits à zéro. Le cloud privé est idéal pour les entreprises et organisations qui gèrent des données très sensibles. D’autre part, héberger en cloud public revient à louer un espace dans le nuage informatique au même moment que plusieurs autres utilisateurs. En conséquence, un même hébergeur peut se retrouver avec des milliers de sites à gérer. Dans ces cas, c’est lui qui décide de la gestion de leurs données. L’avantage ici est la diversité des serveurs et réseaux. Quand l’un est en panne, l’autre assure la relève. L’inconvénient est sa vulnérabilité. La présence de plusieurs sites dans un même nuage peut créer des fuites.

 

L’hébergement en cloud hybride : le deux en un pour des services sécurisés et satisfaisants

Le mot hybride de façon littérale signifie provenir de deux espèces différentes. Il s’agit en effet d’un assemblage de deux systèmes opposés à l’origine. Dans ce cas d’espèce, il s’agit du cloud privé et du cloud public. Ainsi, l’hébergement en cloud hybride renvoie à l’utilisation à la fois du cloud privé et du cloud public. C’est une configuration fortement sollicitée à Paris. Les propriétaires des sites web en zone parisienne optent souvent pour ce modèle afin d’obtenir un service stable, sécurisé et fiable. Il jumelle le côté sécuritaire du cloud privé à la diversité des sources et réseaux du public. Comment mettre en place cette hybridation ? Il faut contacter un fournisseur d’hébergement cloud en région parisienne et un autre qui s’occupe des hébergements partagés. Les deux s’unissent pour se mettre au service de leur client. Ce dernier va gérer les données sensibles via le cloud privé et souscrire parallèlement chez l’hébergeur public. Il bénéficie de ce fait des avantages de l’étendue des sources, de l’infrastructure du public et de la sécurité du privé. Toutefois, cette hybridation est très coûteuse. Le propriétaire du site doit payer doublement.
 
Découvrez tous nos autres services