Que veut dire SFTP ?

SFTP signifie Secure File Transfer Protocol ou protocole de transfert de fichiers SSH. C’est un serveur faisant partie de SSH ou Secure Shell qui a pour rôle d’assurer un transfert de fichiers. Il s’agit d’un remplaçant efficace et sécurisé pour l’établissement d’une session de terminal sur des machines UNIX. Pour pouvoir utiliser ce composant, il faudrait installer du software supplémentaire.

Comment devenir utilisateur du SFTP ?

Pour s’identifier comme utilisateur via ce serveur, il faut respecter quelques conditions. Tout d’abord, avoir un nom d’utilisateur pour devenir un client. Après, contrairement au mot de passe classique, ce serveur nécessite une paire de clés électroniques. Cette dernière est constituée d’une clé privée et d’une clé publique. La clé privée du SFTP appartient à la personne qui l’a créée. Elle doit être protégée de préférence par un mot de passe difficile à pirater. Quant à la clé publique, elle peut être envoyée à toute partie adverse qui souhaite identifier le détenteur de la clé privée.

En outre, comme ce serveur ressemble au système X.509, il a donc besoin de certificats même s’il les utilise rarement. Il possède son propre format de clés qui ne doivent pas être achetées comme un certificat. Dans ce sens, chaque client doit générer ses propres clés. Il est impératif de savoir que pour pouvoir utiliser ce serveur SFTP, il faudrait avoir une connexion internet bien sécurisée. Il est nécessaire également de choisir le meilleur hébergeur qui pourrait offrir un service de transfert de fichiers en toute sécurité. Pour cela, il faudrait bien vérifier le type de PC qu’on utilise. II est déconseillé de faire le chargement via une connexion internet sans fil.

Les avantages d’utiliser le serveur SFTP

Le serveur Secure File Transfer Protocol est créé après qu’on a constaté que le protocole FTP faiblissait. Comme il est de plus en plus utilisé, il connait des failles de sécurité. C’est pour cette raison que le SFTP a été développé. Présentant beaucoup plus d’avantages, il est protégé par des techniques cryptographiques. Autrement, le trafic entre un client et un serveur est entièrement chiffré, depuis le processus d’identification jusqu’à l’envoi de fichiers. Un autre avantage de ce serveur serait de pouvoir sauvegarder les applications. Il propose une méthode de transfert de fichiers rapide et sécurisée.

Ce serveur peut également avoir un impact positif sur la stratégie de gestion des données de son entreprise pendant de longues durées. Il permet même d’accroître son efficacité et sa productivité. Enfin, un serveur SFTP permet aussi de prendre en charge le transfert sécurisé de fichier entre les systèmes. Avec la gestion des fichiers sécurisée à distance, les applications peuvent reprendre les processus de transfert de fichier interrompus, inclure des listes de répertoires distants et supprimer des fichiers distants.

Les principales raisons d’utiliser le serveur SFTP

Il est recommandé d’utiliser le serveur pour pouvoir protéger facilement ses données en transit. Ainsi, il est plus facile de faire des échanges de fichiers avec les collaborateurs. Dans le cas où il est nécessaire d’assister des employés ou des partenaires à distance, cet outil pourrait être d’une très grande aide. De plus, si on associe le SFTP à une plateforme MFT, on pourrait parfaitement bénéficier de l’avantage obtenu grâce à un port de connexion unique pour une navigation simple avec pare-feu. Le mot de passe serait même bien authentifié ainsi que la clé publique. Cela permet d’éviter le piratage des informations sur les identifiants, les données et les sessions au moment de la transmission. Lorsqu’on utilise ensemble la plateforme MFT et le serveur, ces derniers fonctionnent correctement et ils sont sécurisés et chiffrés, protégeant efficacement l’ensemble des données. Effectivement, ils utilisent des dispositifs de sécurité très performants.

Enfin, utiliser le protocole de transfert de fichiers SSH permet d’être dans les normes de sécurité de l’industrie des cartes de paiement, la loi américaine sur la portabilité et la responsabilité des données numérisées et la loi américaine sur la technologie de l’information.